<link rel="stylesheet" href="//cdn.shopify.com/s/files/1/0732/0067/t/78/assets/theme.scss.css?v=1454004098072652048">

Ambassadrice Breanna Wilson : De la bonne gestion du marc de café aux cafetières manuelles : comment être un voyageur plus responsable

Aventurière, nomade numérique et spécialiste des voyages en Géorgie, Breanna Wilson sait une ou deux choses sur le nomadisme, en particulier lorsqu'il s'agit d'être en déplacement dans les grands espaces. Ayant voyagé avec la Pipamoka, la Nanopresso et maintenant la Cuppamoka (la toute nouvelle cafetière “pour-over”), ainsi que le mug de voyage Octaroma, nous voulions bénéficier de ses conseils pour améliorer notre aptitude à ne pas laisser de trace dans la nature, et savoir ce qu’elle fait de son café avant, pendant et après chaque aventure.

Quand il s'agit d'être un buveur de café et un voyageur plus éco-responsable, soyons francs, aucun de nous n'est parfait. Peu importe à quel point nous “partons sans laisser de trace” (Leave No Trace ou LNT) dans un camping ou sur le sentier, il y a de fortes chances que nous ayons pris une voiture, un bus ou un autre moyen à moteur pour nous y rendre. Et ne parlons même pas de l’avion.

C’est malheureusement une réalité du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Mais, en nous sensibilisant à ces choses, en mettant en place de petites actions concrètes et en exigeant davantage des entreprises et des marques auprès desquelles nous achetons, nous sommes déjà sur la bonne voie pour changer positivement le monde.

Et même si aucun d’entre nous ne sera parfait pour atteindre cet objectif de “partir sans laisser de trace” et appliquer ses bonnes pratiques, il est important de se rappeler que nous devons tous commencer quelque part. De notre rituel de préparation du café le matin à l'élimination de notre marc utilisé dans la nature, cette liste regorge d'excellentes idées pour que vous puissiez commencer à intégrer des gestes responsables à votre façon de voyager. Alors allons-y.

Pas de piles, pas de prise, pas de chargeurs, pas de problème : tout ce dont vous avez besoin pour un préparer un café de manière écologique

Commençons par (roulement de tambour, s'il vous plaît), ma dose de caféine matinale et mes cafetières portables éco-responsables préférées. Que vous souhaitiez un espresso ou bien un café, vous avez de nombreuses options.

En ce qui concerne la meilleure machine à espresso portable, entièrement manuelle, légère et compacte,  la Nanopresso est le compagnon idéal des campeurs, des voyageurs, des nomades numériques et de tous ceux qui aiment être en extérieur. Une fois que vous aurez goûté à la qualité de son espresso, vous comprendrez pourquoi les gens aiment tant cette machine, non seulement pour une utilisation outdoor, mais aussi pour la maison.

Ce qui rend la Nanopresso si adaptée à l'univers outdoor et écologique, c'est qu'elle ne nécessite ni pile, ni électricité, elle n'a même pas besoin d'être chargée. Vous créez vous-même la pression nécessaire, qui peut atteindre 18 bars (261 PSI), en utilisant la simple force de vos mains. C’est une petite cafetiere nomade vraiment ingénieuse.

Parfaite pour les amateurs d'espresso.

Maintenant, c'est au tour des amateurs et des connaisseurs de café. Vous avez deux options Wacaco :  la Pipamoka, une cafetière à pression sous vide, ou la toute nouvelle Cuppamoka l'une des cafetières “pour-over” portables les plus ingénieuses et compactes du marché. Les deux se rangent facilement dans une tasse isotherme en acier inoxydable, mais la Cuppamoka nécessite des filtres en papier jetables pour la filtration du café, quelque chose que vous ne devrez pas oublier à la maison. La Pipamoka, quant à elle, utilise un filtre réutilisable en micro-mailles qui ne nécessite aucun filtre supplémentaire, ce qui est un peu plus pratique, si tout comme moi vous êtes tête en l’air.

Les trois cafetières (Nanopresso, Pipamoka et Cuppamoka) nécessitent de l'eau chaude pour la préparation du café, ce qui signifie que vous aurez besoin d'un feu, d'un brûleur portable, d’un réchaud de camping, ou bien que vous devrez transporter de l'eau chaude dans un thermos en acier inoxydable de qualité.

Une fois que vous aurez fait votre choix parmi ces cafetières éco-responsables, vous aurez besoin d'un moyen de moudre vos grains de café frais, où que vous soyez. Il existe de nombreuses options en ce qui concerne les moulins à café manuels. Recherchez simplement un moulin dans votre gamme de prix qui permet différents réglages de taille de mouture (de fin à grossier) et optez pour un moulin qui utilise des lames en acier inoxydable, ce qui permet une mouture plus uniforme pour un meilleur café.

La cafetière est maintenant prête, les grains de café moulus, l'eau est chaude, il est temps de passer aux choses sérieuses, préparons quelque chose de délicieux.

RECETTE: Comment préparer un latte sans électricité lorsque vous faites de la randonnée ou que vous voyagez.

Pour cette recette très spéciale (parce que vous le méritez avant ou après une journée de randonnée ou de voyage),  l'Octaroma, le nouveau mug de voyage de Wacaco, va vite devenir votre nouvelle arme secrète préférée. Pourquoi ? Eh bien, parce que vous allez l’utiliser pour faire mousser votre lait à la main lorsque vous n’avez pas de mousseur ou d'alimentation électrique.

Garnissez votre lait moussé à la main avec un espresso de votre Nanopresso, et voilà, le tour est joué ! Vous obtenez un délicieux latte écologique à emporter.

Pour faire mousser du lait dans la nature, sans mousseur ni électricité, commencez par faire chauffer le lait que vous souhaitez utiliser pour votre latte (je préfère le lait d'amande pour sa douceur). Puis versez le dans votre Octaroma, en remplissant ce dernier seulement 1/3 de sa capacité. Placez son couvercle, en vous assurant qu'il soit bien fixé, et sa languette souple fermée. Enfin, secouez énergiquement pendant 30 à 60 secondes. Après 30 secondes,  le lait doit avoir doublé de volume et votre mousse est prête. Placez une petite serviette sur le couvercle et ouvrez la languette pour laisser l’air entrer dans l'Octaroma et libérer la pression qui s'est accumulée à l'intérieur (vous entendrez un petit “pschhh”). Tournez le bouchon et découvrez un lait magnifiquement moussé.

Que faire de son marc usagé après la préparation d’un café à l'extérieur et en déplacement

Parlons ensuite de la mise au rebut de votre marc de café utilisé, car c’est une question que nous nous posons tous.

Savoir quoi faire avec votre marc de café une fois que vous l'avez préparé peut être déroutant. Techniquement, il est biodégradable, mais cela signifie-t-il que vous devriez simplement le jeter sur votre lieu de camping ? Eh bien, si vous adoptez l’approche LNT, alors non. Il vaudrait mieux que vous les emmeniez avec vous.

En fin de compte, cela garantit que vous ne perturbez pas l’écosystème dans lequel vous vous trouvez, ce qui peut être plus délicat que vous ne le pensez. En effet, le marc de café peut avoir un petit effet sur l'équilibre du pH du sol dans lequel il est éliminé. Certains disent que c’est positif, tandis que d'autres affirment le contraire. Je ne vais pas discuter ici de ces deux opinions.

Cependant, par principe de précaution, et comme de toute façon aucun campeur ne souhaite tomber sur votre marc de café utilisé en pleine nature, je vous recommande de toujours l’emporter avec vous.

Mais que pouvez-vous en faire après votre voyage? Eh bien, voici une idée : faites-en un gommage du visage une fois à la maison.

COMMENT : Faire un gommage du visage, au marc de café, à la maison

Pourquoi dépenser de l'argent pour un gommage coûteux alors que vous avez déjà à votre disposition l'un des meilleurs ingrédients pour votre peau ? Séchez votre marc de café utilisé, mélangez-le avec une cuillère à soupe de miel de Manuka et une cuillère à soupe d'huile de noix de coco, et vous obtenez un gommage exfoliant plus rafraîchissant que tous ceux que vous trouverez sur le marché.

On dit que le marc de café inverse les dommages causés par le soleil, restaure et illumine la peau, réduit les poches et l'inflammation, réduit les rougeurs et élimine les toxines. En même temps, le miel de Manuka est un antibactérien naturel qui laisse moins de bactéries responsables de l’infection des pores et de l'acné. Il est connu pour équilibrer le niveau de pH de votre peau et aider à éliminer les résidus de cellules mortes pour garder votre peau propre et saine.

Et, puisque vous l’utilisez après une aventure durant laquelle votre peau est vulnérable, après avoir été exposée à des éléments agressifs pendant une période prolongée, c’est une incroyable astuce de récupération.

De plus, si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez même recycler votre marc de café en l'ajoutant comme ingrédient au savon, l’utiliser pour parfumer les bougies ou simplement le composter dans votre jardin.

CONSEILS POUR VOUS DÉBARRASSER DE VOTRE MARC DE CAFÉ : Que faire avec votre marc de café utilisé

Si vous utilisez votre Nanopresso, retirez le panier-filtre à café de cette dernière, après l’extraction et laissez-le sécher. Une fois sec, retourner le panier-filtre pour facilement en extraire le marc sous forme d’une galette compacte.

Faites de même pour la Pipamoka. Pour la Cuppamoka, laissez sécher votre marc dans le filtre en papier, puis emballez-les tous les deux.

Placez ces déchets dans un sac à sandwich scellable (de préférence celui dans lequel vous aviez l'habitude de ranger quelque chose), ou un petit contenant robuste, qui ne se renversera pas et ne fuira pas.

De plus, le marc de café aide à neutraliser les odeurs, donc si vous avez beaucoup de déchets dans votre sac, placez-y du marc séché pour aider à éliminer l'odeur si elle devient insupportable (nous sommes tous passés par là !).

Conseils supplémentaires pour être un meilleur voyageur

Enfin, parlons de gestes pratiques que vous pouvez non seulement commencer à adopter dans votre rituel de préparation du café lors de vos voyages, mais également dans votre vie de tous les jours.

  1. Voyagez toujours avec une tasse de voyage. C’est très pratique pour boire des bières après la randonnée, vos boissons matinales et tout le reste, y compris de l’eau de source locale.

  2. Si vous faites du camping en voiture, gardez des jerricans dans votre voiture et remplissez-les d'eau dès que vous en avez l’occasion, afin de ne pas avoir à acheter de petites bouteilles d'eau en cours de route. Gardez ces jerricans dans votre voiture, ainsi vous aurez toujours de l'eau potable avec vous. Voyagez avec un filtre à eau portable (de préférence un qui va directement sur un robinet, comme celui-ci) et un sac d'hydratation ce qui est plus pratique pour transporter l’eau lorsque vous êtes loin de votre voiture. Il est préférable d'être bien organisé, cela vous évitera d'être pris au dépourvu et d'avoir besoin de courir après des bouteilles d'eau en cours de route.

  3. Un autre conseil si vous faites du camping en voiture : achetez une poubelle en plastique pour emballer les déchets et éviter les mauvaises odeurs dans votre véhicule. Réutilisez les sacs autant que possible (ou achetez des sacs poubelles fabriqués à partir de matériaux recyclés) pour emballer les ordures et assurez-vous de ramasser tout ce que vous avez emmené lorsque vous partez. Montrez l’exemple au camping en ramassant quelques déchets oubliés par les autres si vous avez de la place. (placez une paire de gants de jardinage dans votre coffre, elle vous sera utile pour ce genre de tâche.) Même le plus petit effort pour laisser un endroit plus propre que vous ne l’avez trouvé ne passera pas inaperçu et inspirera sûrement les autres autour de vous à en faire de même.

  1. Avant de partir en randonnée ou en camping, retirez les aliments que vous emportez de leur emballage. De cette façon, vous aurez moins de déchets à transporter.

 

  1. Essayez autant que possible de voyager avec des gadgets qui ne nécessitent ni pile, ni alimentation électrique. C’est pourquoi les cafetières portables Wacaco sont vraiment top. Et, lorsque ce n’est pas possible, voyagez avec du matériel qui vous permet d’utiliser des piles rechargeables.

 

  1. Enfin, essayez toujours de montrer le bon exemple aux autres. Surtout dans les pays étrangers où le recyclage et la mentalité LNT sont moins connus. Ces pratiques ne font peut-être pas partie de leur éducation contrairement à là d’où vous venez, alors montrez-leur l’exemple. Ne condamnez pas quelqu'un parce qu'il manque d’information, et qu'il n’a pas été sensibilisé de la même manière que vous aux pratiques écologiques. Aucun de nous n'est parfait, mais si nous faisons tous un effort et partageons ce que nous savons, quand et où nous le pouvons, nous aurons un impact collectif plus significatif que si nous nous contentons simplement de juger les autres pour leur manque de connaissances, et de leur reprocher de ne pas apprendre par eux-mêmes.

Maintenant que vous vous sentez encouragé et inspiré à devenir un buveur de café plus responsable lors de vos voyages, faites nous part de votre propre expérience et dites-nous quels gestes vous avez adopté pour un mode de vie durable en déplacement et dans votre vie de tous les jours.

FrançaisEspañol汉语English